Où aller à Paris

La popularité de Paris a fait que la grande région a accueilli plus de 40 millions de visiteurs en 2017, mais malgré ces chiffres record, il est facile d’échapper aux foules.

La capitale française offre de nombreuses alternatives à ses monuments les plus célèbres, musées, palais et vastes espaces verts – il suffit de savoir où regarder.

Si vous savez où chercher, vous pouvez presque avoir Paris pour vous-même.

Vues parisiennes

Échangez une excursion dans la Tour Eiffel contre un point d’observation moins pressurisé (en prime, vous aurez aussi une vue sur la flèche caractéristique de la ville). L’horizon bas du centre de Paris signifie que même si le Centre Pompidou n’a que six étages de haut, son toit offre une vue ininterrompue.

Inversement, le gratte-ciel de la Tour Montparnasse (dont la construction controversée dans les années 1970 a donné lieu à une répression sur les hauteurs) s’étend sur 59 étages – à noter que son pont d’observation fermera de fin 2019 à 2023 alors que le bâtiment sera rénové dans le respect de l’environnement avec ses fenêtres translucides et son jardin suspendu pour être intégré dans le paysage urbain.

La plate-forme panoramique de l’Arc de Triomphe est contrepointée par la moderne Grande Arche de la Défense, juste à l’ouest dans le quartier d’affaires de La Défense (accessible par un ticket de métro régulier). La basilique du Sacré-Cœur, au sommet d’une colline, offre une vue imprenable depuis son parvis et, plus unique, sa coupole, mais parmi les meilleures – et gratuites !

Visites guidées

Les visites guidées locales sont l’un des meilleurs moyens pour les visiteurs de sortir des sentiers battus de Paris.
Vous pouvez également opter pour les visites guidées plus festives, avec les tournées de bars présentes à Paris. Profiter d’un guide touristique qui vous guidera à travers les ruelles, les coins touristiques et les meilleurs bars de la capital. Plus d’informations sur leur site internet : cliquez-ici.

Musées

Paris compte plus de 200 musées, offrant une alternative paisible aux monuments. Les œuvres de l’artiste romantique français Eugène Delacroix se trouvent au Louvre, par exemple, mais aussi au Musée national Eugène Delacroix (vous pouvez aussi voir ses fresques à l’église St-Sulpice à colonnes).

Les amateurs d’impressionnisme et de post-impressionnisme peuvent contourner les files d’attente du musée d’Orsay et (dans une moindre mesure) du musée de l’Orangerie, qui abrite les monumentaux Nymphéas de Monet, en se rendant au musée Marmottan Monet, dans l’ancien relais de chasse du duc de Valmy. Au Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris du Petit Palais, à côté d’objets d’art médiévaux et Renaissance, vous trouverez des tableaux d’artistes comme Cézanne, Monet et Gauguin.

L’art moderne et contemporain est présenté au Musée National d’Art Moderne du Centre Pompidou, mais aussi dans des lieux plus petits comme le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Ou encore, jetez un coup d’œil concentré sur un seul artiste dans des lieux tels que l’Espace Dalí, qui compte plus de 300 œuvres du surréaliste Salvador Dalí, et l’Institut Giacometti ouvert en 2018, avec 350 sculptures, 90 peintures et plus de 2000 dessins d’Alberto Giacometti, qui a vécu et travaillé à Paris à la même époque que Dalí et Picasso.

On peut souvent profiter d’un moment de tranquillité dans les magnifiques jardins de sculptures du musée Rodin (où l’on peut admirer Le Penseur), tandis que le musée Bourdelle expose de magnifiques bronzes de l’un de ses élèves, Antoine Bourdelle (1861-1929). Le musée Maillol possède des sculptures d’Aristide Maillol ainsi que des œuvres de Matisse, Gauguin, Kandinsky, Cézanne et Picasso. Le long de la Seine, flânez dans une galerie de sculptures en plein air, le Musée de la Sculpture en Plein Air.

Palais

A 40 minutes en train au sud-ouest de la ville, l’imposant Château de Versailles est une excursion d’une journée très populaire. Plusieurs autres châteaux resplendissants sont également à deux pas de la ville et attirent moins de monde. Il s’agit notamment du Château de Fontainebleau (1900 chambres), à 40 minutes en train au sud-est de Paris, dans la ville de Fontainebleau, en pleine forêt ; du Château de Vaux-le-Vicomte, à 35 minutes en train de Verneuil-l’Étang, puis d’une navette en bus ou en taxi, qui accueille régulièrement des visites aux chandelles et des expositions à la fontaine ; et le Château de Chantilly (où la crème fouettée a été inventée), sur un lac chatoyant, à 25 à 45 minutes de train au nord-est de Paris. Comme Versailles, tous ont de magnifiques jardins à la française.

Parcs

Adjacent au Louvre, l’élégant Jardin des Tuileries accueille de nombreux visiteurs. Favori des parisiens, le Jardin du Luxembourg a plus d’espace pour s’étaler, mais il est aussi très actif les jours ensoleillés. Une alternative centrale est le vaste Parc Monceau, avec ses sentiers sinueux et ses étangs. Le Parc des Buttes Chaumont au nord-est de la ville et le Parc Montsouris au sud, des tronçons de la ligne de chemin de fer de la Petite Ceinture – le train à vapeur qui encerclait autrefois Paris – traversent les deux parcs, des joyaux hors du commun.

Les vignes viticoles s’épanouissent dans des parcs comme le Parc de Belleville, avec vue sur la ville, et le Parc de Bercy, adjacent aux anciens chais de la Cour St-Émilion qui abritent aujourd’hui les commerces et restaurants qui composent Bercy Village. Au-delà de Bercy, à l’extrémité est de la ville, la forêt du Bois de Vincennes (995 hectares) est assez vaste pour trouver la solitude, tout comme le Bois de Boulogne (846 hectares à l’ouest).

Églises

Les files d’attente pour la cathédrale Notre-Dame de la ville peuvent être énormes, tout comme les files d’attente pour grimper à ses tours, mais des dizaines de belles églises à travers la ville n’exigent généralement aucune attente du tout.

A côté de l’ancien centre de commerce de gros des Halles, l’église gothique Saint-Eustache est une trinité de l’histoire (c’est là que Richelieu et Molière ont été baptisés, Louis XIV a célébré sa première communion et Mozart a célébré les funérailles de sa mère), l’art (avec entre autres des œuvres de Rubens et Keith Haring) et la musique (son orgue est un des plus grands de France ; on peut se le dimanche en réciter gratuitement). Tout près, l’église St-Germain l’Auxerrois, mélangeant le gothique et la Renaissance, a des plans similaires à Notre Dame.

Dans l’église St-Étienne du Mont du Quartier Latin, une chapelle abrite la tombe de Sainte Geneviève, patronne de Paris. Juste au nord du centre de Paris à St-Denis, accessible en métro, l’énorme basilique gothique, la Basilique de St-Denis, la nécropole royale de France, possède la plus grande collection d’art funéraire d’Europe dans sa crypte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *